Inscription des compétences partagées par les titulaires du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles

L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) se félicitent de l’inscription prochaine du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). L’ANDès et la CJC travaillent spécifiquement sur ce sujet depuis plus de deux ans. Elles ont proposé le contenu pour l’inscription du doctorat au RNCP au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) (lire le compte-rendu), après des échanges avec la Conférence des Présidents d’Université, le Réseau National de Collèges Doctoraux, et la Commission Nationale de Certification Professionnelle. Cette fiche présente la liste des compétences attendues chez tout nouveau docteur, indépendamment de sa discipline de recherche. Nos associations de doctorants et docteurs vont être impliquées dans la concertation ministérielle suite à l’annonce de Frédérique Vidal le 20 octobre 2017.

Lire le communiqué.
Lire le canevas de la fiche RNCP pour le doctorat.

Rencontre avec la DGRI et la DGESIP à propos de l’inscription du doctorat au RNCP

Le 29 novembre dernier, des membres de l’ANDès, Association Nationale des Docteurs, et de la CJC, Confédération des Jeunes Chercheurs, ont rencontré le Directeur général de la recherche et de l’innovation, ainsi que d’autres membres de la Direction générale de la recherche et de l’innovation, et de la Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle, au ministère chargé de la recherche, afin d’évoquer l’inscription du doctorat au RNCP, Répertoire national des certifications professionnelles.

Le compte-rendu de cette réunion.

Fiche 23 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès et la Confédération des Jeunes Chercheurs ont publié la fiche 23 du Doctorat à la Loupe intitulée Carrières des docteurs.

Outre les carrières dans le secteur académique, les docteurs mobilisent leurs compétences dans une large diversité d’emplois de cadres des secteurs public et privé. Cette fiche évoque tout d’abord les profils de postes sur lesquels le recrutement de docteurs est pertinent, en signalant des dispositifs destinés à favoriser leur recrutement. Sont ensuite présentés des outils utilisables par les docteurs pour être acteurs de leur évolution de carrière.

 

En savoir plus en lisant la fiche 23 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès partenaire du concours de pitch professionnel de l’ABG

Cette année, l’ANDès était partenaire de la quatrième édition du concours de pitch professionnel de l’ABG (Association Bernard Gregory), aux côtés de ses autres partenaires, PhDTalent et la CASDEN Banque Populaire.

Suite aux pré-sélections, les finalistes disposaient de 2 minutes pour présenter leur projet professionnel et convaincre le jury et le public présent, lors de la PhD Talent Career Fair, le 21 octobre.

Les résultats :

Photo : ABG.

Objectifs prioritaires de l’ANDès en 2017-2018 pour valoriser le doctorat

L’association nationale des docteurs, suite au renouvellement du tiers des membres de son conseil d’administration et au renouvellement de son bureau début juillet 2017, exprime ses objectifs prioritaires pour l’année 2017-2018.

Objectifs prioritaires de l’année 2017-2018

  • Affirmer la place de l’association comme une interlocutrice privilégiée pour porter les questions liées au doctorat dans l’orientation par le nouveau gouvernement des politiques publiques.
  • Renforcer les synergies entre réseaux de docteurs, notamment par l’intermédiaire des antennes locales de la Communauté Française des Docteurs et de la section régionale ANDès Toulouse.
  • Travailler sur les questions de mobilité sectorielle, géographique et disciplinaire en relation avec les organisations européennes sur les questions liées aux docteurs et au doctorat.
  • Contribuer à la qualité du doctorat par la diffusion élargie de l’ensemble des fiches du « Doctorat à la Loupe ».
  • Développer la réflexion sur les trajectoires des docteurs à toute étape de leur carrière en intégrant l’impératif d’égalité professionnelle et la nécessité de diversité et de lutte contre les stéréotypes et freins structurels.
  • Formaliser les compétences apportées par le doctorat et contribuer à sa valorisation dans tous les secteurs socio-professionnels, publics et privés.

Bureau renouvelé

L’ANDès a renouvelé en juillet 2017 son bureau composé de docteurs issus de disciplines variées et exerçant
des activités dans divers secteurs professionnels.

A été élu président, Clément Courvoisier, docteur en physique depuis 2016 et actuellement chef de projet d’un Labex.

Ont été élues vice-présidentes, Carole Chapin, docteure en littérature comparée depuis 2015 et actuellement responsable R&D ; et Juliette Guérin, docteure en chimie depuis 2013 et actuellement chargée de partenariats et de valorisation de la recherche.

A été élu trésorier, Pascal Crépey, docteur en biostatistiques et biomathématiques depuis 2008 et actuellement enseignant-chercheur. A été élu trésorier adjoint, Simon Thierry, docteur en informatique depuis 2011 et actuellement directeur associé.

A été élu secrétaire général, Augustin Parret-Fréaud, docteur en mécanique depuis 2011 et actuellement ingénieur de recherche dans un grand groupe. A été élu secrétaire général adjoint, Laurent Cervoni, docteur en informatique depuis 1994 et actuellement directeur général.

 

Le communiqué de presse au format PDF : Objectifs prioritaires de l’année 2017-2018 pour valoriser le doctorat.

Rencontre avec le cabinet de la ministre chargée de la recherche

Le 20 septembre 2017, une délégation de l’ANDès a rencontré Dr Jean-Philippe Bourgoin, le conseiller recherche auprès de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. (compte-rendu).

Fiche 22 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès et la Confédération des Jeunes Chercheurs ont publié la fiche 22 du Doctorat à la Loupe intitulée Suivi du devenir professionnel des docteurs.

Le suivi des carrières des docteurs est une mission des écoles doctorales et des établissements d’enseignement supérieur : le suivi statistique du devenir des docteurs est utilisé notamment dans le cadre de l’évaluation et du financement des écoles doctorales.

Par ailleurs, ce suivi présente des enjeux stratégiques :

  • fournir aux écoles doctorales un outil d’aide à la décision dans le but de proposer des formations en adéquation avec les poursuites de carrière possibles après le doctorat ;
  • attirer les personnes qui souhaitent commencer un doctorat en leur présentant la diversité des parcours des docteurs de l’établissement ;
  • présenter aux employeurs des types de profils pouvant les intéresser ;
  • donner aux doctorants des pistes de carrières possibles, en les préparant à la recherche du prochain emploi ;
  • faciliter la mise en place d’un réseau d’anciens qui participe à l’attractivité de l’université ; ce réseau favorise également le transfert et la valorisation des résultats de la recherche, grâce à l’émergence de collaborations entre docteurs de différents secteurs d’activité, par exemple entre recherche privée et publique, ou secteur public hors recherche et secteur académique.

Il est donc important que des données pertinentes sur le devenir des docteurs soient collectées, analysées et diffusées, dans le respect du droit des données personnelles.

Du point de vue logistique, ce suivi du devenir des docteurs nécessite la mise en place de plusieurs outils (annuaire de doctorants et docteurs, formulaires d’enquêtes, etc.) et d’une méthodologie adaptée, permettant la concertation entre les divers acteurs du doctorat (établissements, écoles doctorales, unités de recherche, etc.) et la mise en commun des résultats. Il demande également la présence chez les docteurs d’un sentiment d’appartenance à leur établissement et à leur école doctorale, afin de les inciter à répondre aux enquêtes sur leur devenir professionnel et à participer aux actions organisées par ces structures.

En savoir plus en lisant la fiche 22 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès Toulouse : première section régionale de l’Association nationale des docteurs

L’ANDès, l’Association Nationale des Docteurs, crée sa première section régionale à Toulouse, l’ANDès Toulouse. Cette section sera hébergée au siège de l’Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées (UFTMiP). Elle aura notamment pour objectif d’animer l’antenne locale de la Communauté Française des Docteurs (CFD) en ayant les moyens d’établir des partenariats régionaux.

La CFD, un réseau de docteurs mis en place et animé par l’ANDès

L’ANDès se donne pour priorité d’animer la Communauté Française des Docteurs (CFD), rassemblant tous les titulaires d’un doctorat, afin de faciliter le développement de leur réseau professionnel et d’augmenter la visibilité du doctorat dans la société. Les docteurs, quel que soit le domaine dans lequel ils travaillent ou désirent travailler, ont tout à gagner à développer leur réseau professionnel, au sein et en dehors du monde académique. La CFD permet également d’échanger sur des sujets d’intérêt pour les docteurs (crédit impôt recherche, ouverture de la fonction publique aux docteurs par exemple).

Lancée en 2008, la CFD regroupe à ce jour environ 10 000 adhérents sur les réseaux sociaux, dont LinkedIn, et se décline également en antennes locales : Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rennes, Toulouse. Les antennes locales de la CFD permettent de mettre en contact des docteurs de diverses disciplines, de diffuser des offres d’emploi régionales, via une diffusion électronique mais aussi lors de rencontres conviviales.

ANDès Toulouse, section régionale de l’ANDès pour animer la CFD Toulouse

Le 1er juillet 2017, l’ANDès crée sa première section régionale, ANDès Toulouse. Cette dernière aura pour objectif principal d’animer la CFD sur le périmètre régional des départements 31, 32, 81, 82 et agir sur la métropole toulousaine. Elle est hébergée au siège de l’UFTMiP.

L’antenne de la CFD dans la région toulousaine, « CFD Toulouse », existe depuis 2010 et est aujourd’hui une des plus actives en France. La CFD Toulouse a eu initialement pour vocation de stimuler le réseau professionnel des docteurs au travers de deux rencontres trimestrielles. Elle propose également des échanges avec les doctorants deux fois par an pour leur faire prendre conscience de la diversité des métiers accessibles avec l’expérience du doctorat. Ses 80 membres viennent d’horizons disciplinaires variés, avec une prépondérance des sciences de la vie, et occupent aujourd’hui des fonctions dans le marketing, la gestion de projets, les relations internationales, la médiation scientifique, etc.

L’ANDès Toulouse restera ainsi en cohérence avec l’association mère et bénéficiera de son soutien organisationnel et financier. Les actions déjà mises en place seront poursuivies et d’autres seront développées, notamment par l’instauration de partenariat locaux. Afin de favoriser le réseau et la reconnaissance de la plus-value des docteurs par le tissu socio-économique, la mise en place de parrainage est envisagée, de même que la mise en valeur de parcours professionnels hors recherche académique.

Le communiqué de presse au format PDF : L’ANDès Toulouse : première section régionale de l’Association nationale des docteurs.

Fiche 21 du Doctorat à la Loupe 

L’ANDès et la Confédération des Jeunes Chercheurs ont publié la fiche 21 du Doctorat à la Loupe intitulée Compétences développées pendant le doctorat.

La formation par la recherche permet aux docteurs de développer un grand nombre de compétences, à la fois disciplinaires et transversales, dont certaines qui leur sont propres. L’exercice de ces compétences ne se limite pas à la recherche et au secteur académique, mais est tout à fait transférable à d’autres secteurs, public, associatif ou privé, en recherche ou à d’autres fonctions, comme le souligne d’ailleurs l’article 1 de l’Arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat : « Les compétences spécifiques acquises au cours de cette formation permettent d’exercer une activité professionnelle à l’issue du doctorat dans tous les domaines d’activités, recherche ou hors recherche, dans le secteur public aussi bien que privé ». Une fiche nationale de référence, inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) se révèlerait ainsi pertinente pour présenter la liste de ces compétences. L’ANDès et la CJC sont à l’initiative de ce projet de reconnaissance officielle des compétences des docteurs.

En savoir plus en lisant la fiche 21 du Doctorat à la Loupe