Historique du nombre de doctorats délivrés en France

Les billets de cette série Statistiques sur le doctorat évoquent diverses données statistiques liées au doctorat, disponibles publiquement, ou réunies par des membres de l’ANDès. Les traitements et analyses de ces données ne reflètent pas nécessairement les positions de l’ANDès et n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Depuis plusieurs années, l’ANDès regroupe les données relatives au nombre de doctorats délivrés annuellement selon le rapport annuel RERS, Repères et références statistiques, publié par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui les fournit dans les tableaux relatifs aux diplômes universitaires classés par discipline (métropole + DOM). Depuis 2015, de nouveaux tableaux relatifs aux doctorants et docteurs y ont fait leur apparition dans ces rapports, ils incluent l’ensemble des doctorats délivrés annuellement en France.

Ces données, ainsi que celles trouvées dans d’autres sources, notamment pour les années antérieures, sont représentées dans le graphique ci-dessous.

Cliquez sur le graphique pour accéder aux données, dans la feuille DonneesDocteurs, et à leurs sources, dans la feuille SourcesDocteurs. Il est possible d’ajouter des commentaires au document si vous le souhaitez.

Notez que les données des années 1960 à 1973 proviennent de nombres de thèses cités dans un article du Bulletin des Bibliothèques de France. Afin de reproduire la distinction actuelle entre thèses d’exercice et thèses de doctorat, nous avons fait le choix d’exclure les thèses dans les disciplines de santé, en estimant la donnée quand elle n’était pas directement disponible dans le document.

Dernières statistiques sur le doctorat

Les billets de cette série Statistiques sur le doctorat évoquent diverses données statistiques liées au doctorat, disponibles publiquement, ou réunies par des membres de l’ANDès. Les traitements et analyses de ces données ne reflètent pas nécessairement les positions de l’ANDès et n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

L’enquête de 2015 sur le devenir professionnel des docteurs 2010 n’a pas encore été publiée par le Céreq, mais le taux de chômage en 2015 des docteurs 2010 se trouve dans L’Etat de l’enseignement supérieur et de la recherche publié en juin 2009.

Ce taux de chômage semble avoir augmenté depuis la précédente enquête : 6,8% de chômage en 2015 pour les docteurs 2010 alors que 94% des docteurs 2007 étaient en activité en 2012.

Quelques faits marquants dans les 2 autres fiches en rapport avec le doctorat, à propos :
des doctorants : la tendance à la hausse du nombre de docteurs commence à s’inverser, alors que le nombre de doctorants poursuit sa baisse, et la tendance à la baisse se confirme pour le nombre de doctorants inscrits en première année ; cela conduit donc, alors qu’il y a moins de doctorants rémunérés pour leur doctorat en valeur absolue, à augmenter leur proportion : 71.8% des doctorants de première année dont la situation financière est connue sont rémunérés pour leur doctorat, du jamais vu selon les données publiées par le ministère (57,17% en 2004/2005, 65,25% en 2007/2008, 69,49% en 2013/2014).
des chercheurs en entreprise : 11,7% de docteurs parmi les chercheurs en entreprise en 2013, alors que le taux indiqué en 2011 était de 12% (on peut se demander si c’était une approximation ou pas). La tendance à la baisse de ce taux se poursuit (voir le graphique page 3 de ce document) même si le nombre absolu de chercheurs docteurs augmente (les données « équivalent temps plein » ne sont pas disponibles mais il y avait 197 300 personnes physiques dans la recherche en entreprise en 2011, 220 000 en 2013) ; les sciences humaines et sociales sont largement sous-représentées par rapport à la recherche publique et au nombre de docteurs diplômés chaque année.

Compétences des docteurs selon les données MyDocPro

Les billets de cette série Statistiques sur le doctorat évoquent diverses données statistiques liées au doctorat, disponibles publiquement, ou réunies par des membres de l’ANDès. Les traitements et analyses de ces données ne reflètent pas nécessairement les positions de l’ANDès et n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Le site web MyDocPro.org a été mis en place par l’ABG, la CPU et le MEDEF pour permettre aux doctorants et docteurs de valoriser leurs compétences en déclarant quel niveau de la compétence ils pensent avoir atteint parmi 24 compétences clé des docteurs (voir ce fichier PDF reprenant l’ensemble des descriptions détaillées des niveaux de compétences du référentiel).

Après réalisation d’un script d’extraction des résultats, voici :

 

Même si la taille des échantillons est assez réduite, on constate à partir de ces 224 profils, dont 86 de docteurs et 49 doctorants :

  • que les docteurs (en couleurs vives dans le dernier graphique) estiment généralement avoir atteint un niveau de compétences plus avancé que les doctorants (couleurs pâles) ;
  • que les trois compétences pour lesquelles le plus de docteurs (et de doctorants, dans une moindre proportion) estiment avoir atteint au moins le niveau 1, et une bonne partie au moins le niveau 2, sont :
    • l’expertise et les méthodes (liées au domaine de recherche) : 97% des docteurs au moins au niveau 1, 74% au moins au niveau 2 ;
    • la capacité d’analyse synthèse et esprit critique : 95% des docteurs au moins au niveau 1, 66% au moins au niveau 2 ;
    • la capacité d’écoute : 90% des docteurs au moins au niveau 1, 63% au moins au niveau 2 ;
  • qu’une proportion importante de répondants estiment n’avoir pas atteint le niveau 1 de compétences en orientation client (84%), obtention et gestion des ressources financières (63%), gestion des risques (58%) et négociation (55%).